T’avoir connu

« T’avoir connu » ? Un constat, une chance et un gouffre d’un seul élan !

Dans ce troisième album, Armelle Dumoulin continue l’exigeant dessin que tracent depuis quelques années ses singulières chansons. Son écriture à la fois littéraire et lapidaire découpe des creux et des pleins, allant nous dire ce qu’il y aurait sous les choses, sous les cailloux quand on les soulève. Avec ses mélodies qui épousent le texte avec limpidité, elle relie les abrupts du monde et des sentiments, venant nous les offrir « de face ».
On retrouve dans cet album son chant sanguin, intime et balancé-là, adressé à chacun.
La sobriété des arrangements de cet album le fait tenir bien debout, et nous amène au fait : ce qui nous remue et nous traverse. Cet album a été réalisé par Antoine Sahler (également aux claviers), et enregistré par Paul Jothy (batterie) et Eric Mouchot (basse) et Armelle Dumoulin à la guitare électrique. Son jeu plutôt sauvage et la frappe de Paul Jothy forment comme un os, squelette ouvert sur lesquels viennent se balancer voix et claviers délicats. Ce disque a donc un son : tout se trouve ainsi ramassé, et la densité de la musique honore celle de l’écriture.
Invités, Yolande Moreau et Bertrand Belin sont venus chanter et participent classieusement à cette battante galaxie.
Après une sortie enthousiasmante en février 2016, (Télérama, France Culture, en playlist sur Fip, France bleue..) cet album se prolonge sur scène en duo batterie-guitare électrique, et de nombreux concerts déjà sont venus jalonner la sortie de ce nouvel album.
Dans le duo Dumoulin-Jothy, on retrouve en live le son et la démarche du disque : donner à voir les failles et les reliefs, dans un souffle revigorant qui fait aller la vie encore. « Je suis là » nous dit-elle, et nous y sommes aussi d’un coup, dans la tendre cruauté du réel, dans sa chute comique et lumineuse.
Qu’est-ce donc alors ? On peut y voir une chanson rock, singulière, fraîche, charnelle et lettrée, une anglaise de Marianne Oswald, un soupçon de Bashung, une fenêtre ouverte voisine de celle de Brigitte Fontaine, quelqu’un qui nous parlerait à la poitrine.
Cet album est produit par « Le Furieux », tout jeune label d’Antoine Sahler, réalisateur, musicien, complice des premières aventures, et distribué par Musicast.

Album disponible en physique et sur toutes les plateformes légales : https://itunes.apple.com/fr/album/tavoir-connu/

Télécharger la plaquette de présentation (pdf) :
Plaquette Dumoulin 2.0